Histoire du cercle

L'Automobile Club de France est né de l'intention réunissant, au crépuscule du XIXe siècle, des constructeurs et mécènes animés de l'esprit d'aventure, visionnaires d'un grand avenir réservé à cette nouvelle invention qu'incarne alors l'automobile.

L'A.C.F., issu du « Comité Directeur des Courses de voitures mécaniques », est fondé en 1895 par le comte de Dion et le baron Etienne de Zuylen.

De Dion, grand précurseur, souhaite maintenir l'esprit novateur et enthousiaste qui s'était manifesté chez tous les participants à la première véritable grande course automobile de l'histoire : le « Paris-Bordeaux-Paris », en juin 1895.

Le baron de Zuylen, pour sa part, voit dans l'automobile « une idée saine destinée à apporter un grand soulagement aux pauvres chevaux ».

A l'origine de « l'Automobil'Club » - comme les fondateurs nomment d'abord l'A.C.F. – se tient également fin 1895 un déjeuner historique chez Jules-Albert de Dion, auquel participent le baron de Zuylen et le journaliste Paul Meyan, du Figaro.

L'idée d'un « grand Cercle » se concrétise petit à petit.

L'assemblée constitutive de l'Automobile Club de France, réunie par le « Comité Directeur », se tient le 12 novembre 1895, quai d'Orsay, chez le comte de Dion. Toutefois, celui-ci ne désire pas présider le Club qu'il contribue à inspirer et laisse la place au baron de Zuylen, premier Président de l'A.C.F.

Le siège du Cercle, initialement installé dans l'immeuble parisien du 4, place de l'Opéra, est inauguré le 15 avril 1896. Il s'établit ensuite dans le somptueux écrin des 6 et 8 Place de la Concorde, cadre propice pour offrir aux membres du Club le confort et l'agrément d'installations exceptionnelles, tant par leur nombre que par leur variété. Celles-ci se trouvent distribuées dans un ensemble de plus de 11000 m² constitué par la réunion des hôtels Pastoret et Moreau, sis entre l'hôtel de Crillon et l'hôtel de Coislin, leur réservant ainsi la plus large partie de cette façade historique – oeuvre de Gabriel – ouverte sur l'une des plus belles places du monde.


Ainsi, Maison de l'Automobile depuis 1895, l'Automobile Club de France n'est autre que le premier automobile club du monde. Cercle privé et institution vouée à l'automobile, il n'a cessé d'agir pour promouvoir le développement de ce moyen de transport novateur. Ses fondateurs et les premiers membres ont pressenti avant quiconque le prodigieux essor auquel ces étranges machines pouvaient prétendre :
« Croyez-moi Messieurs, le monde est avec nous aujourd'hui et le mouvement à la tête duquel nous sommes sera irrésistible. Dans trois ans, nous serons deux mille membres, et il nous faudra un palais pour les recevoir ». (Comte de Dion, 1895)


Principales créations


1895
1ère véritable Course Automobile au monde (Paris-Bordeaux-Paris).
1er Automobile Club au Monde : création de l'A.C.F.
1897
1ère Commission Technique :
  • Examen des inventions et procédés nouveaux
  • Conception des règlements techniques du sport automobile.
  • Promotion de l'automobilisme : intervention auprès des pouvoirs publics.
1898
1er Salon de l'Automobile.
1ère Chambre Syndicale des Constructeurs d'Automobiles.
1900
1ère Commission du Tourisme et de son développement.
1er Centre de Contrôle Technique.

Dès la première « Coupe Gordon Bennett », l'A.C.F. attribue des couleurs aux voitures de course selon leurs pays d'origine : « la France en bleu, la Belgique en jaune, l'Amérique en rouge et l'Allemagne en blanc ».
1901
1er Laboratoire Automobile : définition et contrôle de normes.
1904
Création de la Fédération Internationale des Automobiles-Clubs.
1905
1er Guide Touristique : répertoire d'hôtels et de réparateurs d'automobiles sélectionnés par l'A.C.F.
1ère Elaboration d'un Code de la Route.
1906
1er Grand Prix de l'Automobile Club de France.
Subvention pour le premier « pétrolage » des routes et pose de panneaux de signalisation.
1907
1er Grand raid international (Pékin-Paris).
1912
1er Permis international de Conduire et carnet d'identité.
1913
Création du carnet de passage en douane.
1914
1er Règlement Sportif Automobile.
1921
1er Calendrier Sportif Automobile.
1923
1ère Fédération Nationale des Automobiles-Clubs Français.
1934
1ère souscription pour un fonds de course.
1936
1er Centre de Sécurité.
1937
1er Championnat des conducteurs français.
1945
Le Président de l'A.C.F. assume la présidence de la Fédération Française du Sport Automobile (F.F.S.A.).
1945
Création de l'Association Sportive Automobile A.C.F. (A.S.A. A.C.F.).
1959
Création des carnets T.I.R. (Transports Internationaux Routiers).
1967
Le « Grand Prix de l'A.C.F. » devient le « Grand Prix de France »
1974
Création de "Mondial Assistance".
1976
Création du Championnat du Monde des sports prototypes.
1984
Célébration des « 100 ans d'automobile française » (Exposition au Grand Palais de Paris, juin-août 1984).
1987
Création de l'Association des Musées Automobiles de France (A.M.A.F.) par le Président de l'A.C.F.
1995
Célébration Nationale du Centenaire de l'A.C.F. ; émission d'un timbre commémoratif.
1998
Centenaire de la création du Salon de l'Automobile devenu Mondial de l'Automobile.
2006
Célébration Nationale du Centenaire du Premier Grand Prix de l'ACF devenu Grand Prix de France.
Emission de 2 pièces de monnaie commémoratives l'une en or, l'autre en argent.
Lancement du Prix Jean Panhard en association avec le Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (C.C.F.A.).
Création par le Président de l'ACF du Club des membres fondateurs de la F.I.A.
2009
Lancement du nouveau site Internet de la Société de Gestion de l'A.C.F. : www.collectionacfphotovehicule.com
2011
Création du Prix A.C.F. « L'Automobile et l'Art ».

Aujourd'hui comme hier, l'A.C.F. poursuit son action institutionnelle de représentation et d'intervention auprès de la F.I.A. et des pouvoirs publics.